PompeiiinPictures

VII.1.36 Pompeii. Modestus Bakery. Linked to VII.1.37.

Excavated 1846. (Strada degli Augustali 25 or 26?).

 

Part 7      Part 1      Part 2      Part 3      Part 4      Part 5      Part 6      Plan

 

VII.1.36 Pompeii. October 2009. Looking north to doorway to room, on east side of entrance corridor (on left of photo), in north-east corner of atrium. Photo courtesy of Jared Benton.
According to Breton, on the left side of the entrance corridor was the doorway to a very large room, which may have been the flour store, although it may have been used for the animals that turned the mills.

VII.1.36 Pompeii. October 2009. Looking north to doorway to room, on east side of entrance corridor (on left of photo), in north-east corner of atrium.

Photo courtesy of Jared Benton.

According to Breton, on the left side of the entrance corridor was the doorway to a very large room, which may have been the flour store, although it may have been used for the animals that turned the mills.

See Breton, Ernest. 1870. Pompeia, Guide de visite a Pompei, 3rd ed. Paris, Guerin.

 

VII.1.36 Pompeii. October 2009. West wall of room on east side of entrance corridor. Photo courtesy of Jared Benton.

VII.1.36 Pompeii. October 2009. West wall of room on east side of entrance corridor. Photo courtesy of Jared Benton.

 

VII.1.36 Pompeii. October 2009. North-west corner of room on east side of entrance corridor. Photo courtesy of Jared Benton.

VII.1.36 Pompeii. October 2009. North-west corner of room on east side of entrance corridor.

Photo courtesy of Jared Benton.

 

VII.1.36 Pompeii. October 2009. North wall with window onto Via degli Augustali, in room on east side of entrance corridor. Photo courtesy of Jared Benton.

VII.1.36 Pompeii. October 2009. North wall with window onto Via degli Augustali, in room on east side of entrance corridor.

Photo courtesy of Jared Benton.

 

VII.1.36 Pompeii. October 2009. Near north wall. Photo courtesy of Jared Benton.

VII.1.36 Pompeii. October 2009. Near north wall. Photo courtesy of Jared Benton.

 

VII.1.36 Pompeii. October 2009. East wall of room on east side of entrance corridor. Photo courtesy of Jared Benton.

VII.1.36 Pompeii. October 2009. East wall of room on east side of entrance corridor. Photo courtesy of Jared Benton.

 

VII.1.36 Pompeii. October 2009. South wall of room on east side of entrance corridor, with doorway to atrium converted to bakery. Photo courtesy of Jared Benton.

VII.1.36 Pompeii. October 2009. South wall of room on east side of entrance corridor, with doorway to atrium converted to bakery.

Photo courtesy of Jared Benton.

 

VII.1.36 Pompeii. October 2009. Looking south-east across Reg. VII Insula 1. The large pink oleander bush would be in VII.1.25. Photo courtesy of Jared Benton.

VII.1.36 Pompeii. October 2009.

Looking south-east across Reg. VII Insula 1. The large pink oleander bush would be in VII.1.25. Photo courtesy of Jared Benton.

 

VII.1.36 Pompeii. August 2008.  Looking south-east, an entrance onto Via Stabiana at VII.1.28, can be seen on the left. Photo courtesy of Jared Benton.

VII.1.36 Pompeii. August 2008.  Looking south-east, an entrance onto Via Stabiana at VII.1.28, can be seen on the left.

Photo courtesy of Jared Benton.

 

Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome.

Les cités vésuviennes

Pompéi, Pistrina:

Recherches sur les boulangeries de l’Italie romaine – campagne 2013

Nicolas Monteix, Sanna Aho, Arnaud Coutelas, et Sandra Zanella.

 

Le matériel suivant est © Ecole française de Rome.
Utilisation soumise à
CC-BY-NC-SA 4.0
Voir
http://cefr.revues.org/1242

 

Merci à Nicolas Monteix et à ses collègues.

 

The following material is © Ecole française de Rome.

Use subject to CC-BY-NC-SA 4.0

See http://cefr.revues.org/1242

 

Our thanks to Nicolas Monteix and colleagues.

 

VII 1, 36-37

Le rapide nettoyage de la boulangerie VII 1, 36-37, gêné par l’effondrement partiel des éléments supérieur du four, accumulés dans la pièce 9, n’a guère pu être intégral. En fonction de l’avancement des travaux de mise en sécurité d’ici la prochaine campagne, la remise au jour des niveaux de circulation de 79 sera complétée en 2014. Dans l’attente, nous nous contenterons d’une publication des différents relevés effectués (fig. 9-10).

 

Fig. 9 – Pompéi, boulangerie VII 1, 36-37 – Plan général de la boulangerie.
Relevé / dessin : N. Monteix /EFR.

Fig. 9 – Pompéi, boulangerie VII 1, 36-37 – Plan général de la boulangerie.

Relevé / dessin : N. Monteix /EFR.

Fig. 10 – Pompéi, boulangerie VII 1, 36-37 – Plan, façade et coupes du four.
Relevé / dessin : S. Mencarelli /EFR.

Fig. 10 – Pompéi, boulangerie VII 1, 36-37 – Plan, façade et coupes du four.

Relevé / dessin : S. Mencarelli /EFR.

 

Pour citer cet article

Référence électronique

Nicolas Monteix, Sanna Aho, Arnaud Coutelas et Sandra Zanella, « Pompéi, Pistrina  », Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome [En ligne], Les cités vésuviennes, mis en ligne le 30 septembre 2014. URL : http://journals.openedition.org/cefr/1242 

 

--- :: ---

Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome.

Les cités vésuviennes

Pompéi, Pistrina:

Recherches sur les boulangeries de l’Italie romaine – campagne 2014

Nicolas Monteix, Sanna Aho, Audrey Delvigne-Ryrko et Arnaud Watel

 

Le matériel suivant est © Ecole française de Rome.
Utilisation soumise à
CC-BY-NC-SA 4.0
Voir
http://cefr.revues.org/1380

 

Merci à Nicolas Monteix et à ses collègues.

 

The following material is © Ecole française de Rome.

Use subject to CC-BY-NC-SA 4.0

See http://cefr.revues.org/1380

 

Our thanks to Nicolas Monteix and colleagues.

 

VII 1, 36-37

Après un premier nettoyage limité au four et à la zone principale de basalte pendant la campagne 2013, cette boulangerie a bénéficié d’un nettoyage étendu à l’« atrium » (pièce 2), à la pièce 5 et à la zone située en avant du four (fig. 15).

 

Fig. 15 – Pompéi, boulangerie VII 1, 36-37 – Relevé de l’ensemble de la boulangerie.
Échelle : 1/100.
Relevé / dessin : N. Monteix / S. Mencarelli / A. Watel / A. Béranger– EFR.

Fig. 15 – Pompéi, boulangerie VII 1, 36-37 – Relevé de l’ensemble de la boulangerie.

Échelle : 1/100.

Relevé / dessin : N. Monteix / S. Mencarelli / A. Watel / A. Béranger– EFR.

 

Pièce 2 (atrium)

 

Un peu moins de la moitié de la surface de cette pièce a été nettoyée afin d’appréhender les divers aménagements hydrauliques, partiellement décrits par G. Fiorelli, et leur évolution. L’approvisionnement en eau de la maison était assuré par un tuyau en plomb provenant vraisemblablement du château d’eau secondaire situé à l’angle sud-oriental de l’îlot VII 2. En passant sous le seuil de l’entrée VII 1, 36, le tuyau devient invisible sous le niveau de sol. Il ne réapparaît qu’épisodiquement à l’est – à deux reprises – et au sud de la vasque du compluvium. Là, après une possible bifurcation permettant d’alimenter également la vasque, il prend une orientation vers le sud – sud-ouest par rapport au nord théorique – en direction du seuil séparant l’atrium de la salle du four. Les premières descriptions, de la maison mentionnent le passage de ce tuyau, sans indiquer s’il est alors complet ou non (Note 9). L’état dans lequel le sol de l’atrium a été observé, présentant d’importantes lacunes en particulier sur le passage du tuyau, interdit de déterminer si sa disparition est antérieure à l’éruption ou consécutive à celle-ci.

 

Note 9 : Th. Dyer (1867, p. 473) mentionne seulement une fontaine. Les descriptions suivantes mentionnent le passage du tuyau (Breton 1870, p. 424 ; Fiorelli 1873, p. 16), sans qu’il ne soit possible d’être sûr que le tuyau décrit est celui contournant la vasque.

 

Au centre de la pièce se trouve l’impluvium, entouré au moment de la fouille d’un muret haut d’environ 80 cm, assez fortement restauré depuis sa mise au jour. L’étude des rapports entre les maçonneries et les niveaux de sols conservés permet de proposer une séquence chronologique relative. Lors d’une première phase, l’impluvium est construit. Son fond, certainement plus étendu que ce qui est visible actuellement est constitué d’un béton de tuileau rehaussé de tesselles de mosaïque formant des motifs de losange sur son périmètre. Le sol entourant ce bassin de réception des eaux pluviales est réalisé en lava pesta dont des fragments ont été observés au sud. Au cours d’un second état, la surface de l’impluvium est rétrécie par l’adjonction d’un bourrelet de béton de tuileau qui couvre partiellement la décoration de tesselles (fig. 16). La seconde phase touchant cette pièce consiste en un rehaussement général, suite à la mise en place d’un système d’adduction en eau destiné à alimenter, au sud de l’impluvium, une fontaine, dont des vestiges de la pile subsistent encore. Un nouveau niveau de sol, réalisé en béton très clair, décoré de fragments de céramiques épars, est mis en place tout autour de l’atrium, ainsi que dans l’entrée VII 1, 36.

 

Fig. 16 – Pompéi, boulangerie VII 1, 36-37 – Profil de l’atrium lors de sa seconde phase et vue du nord de la pile de fontaine.
Échelle : 1/10.
L’ensemble a été pris dans un muret successif, lors de la transformation de l’impluvium en bassin pour l’humidification du grain.
Relevé / dessin / cliché : N. Monteix – EFR.

Fig. 16 – Pompéi, boulangerie VII 1, 36-37 – Profil de l’atrium lors de sa seconde phase et vue du nord de la pile de fontaine.

Échelle : 1/10.
L’ensemble a été pris dans un muret successif, lors de la transformation de l’impluvium en bassin pour l’humidification du grain.

Relevé / dessin / cliché : N. Monteix – EFR.

 

Ce n’est qu’au cours de la troisième phase, en lien probable avec la construction de la boulangerie, que l’impluvium change de fonction. Les bords sont en effet rehaussés par des murets en opus incertum composé de blocs de basalte et de calcaire. Un revêtement en mortier de tuileau, maintenant très dégradé, recouvre ces murets et déborde en partie sur le fond. Au nord de ce bassin, une canalisation verticale en terre cuite est implantée dans la maçonnerie. Il pourrait s’agir d’un tuyau de récupération des eaux de pluie. À la base du muret, deux autres conduits en terre cuite ont été insérés horizontalement. Le premier, au droit de la canalisation verticale, paraît constituer un avaloir drainant l’eau, grâce à une canalisation percée d’un regard en calcaire blanc, débouchant dans la rue (fig. 17). Le débouché du second conduit, orienté vers la bouche de citerne située au nord-est de l’atrium (Note 10), n’a pas été observé. Deux creusements longilignes perforent le bassin sur toute sa largeur, l’un sensiblement parallèle au mur nord, le second présentant une courbure avant de devenir parallèle au premier.

 

Note 10 : Après son dégagement, cette citerne était coiffée d’un « grand puteal de terre cuite raccommodé avec des attaches de plomb à queue d’aronde » (Breton 1870, p. 425), dont seules les traces de scellement au mortier sont encore visibles. L’absence de conduite visible entre l’impluvium et la citerne interdit de se prononcer sur le mode de remplissage de ce réservoir.

 

Fig. 17 – Pompéi, boulangerie VII 1, 36-37 – Intérieur du bassin utilisé pour l’humidification du grain avant mouture et des différents tuyaux et creusements qu’il présente.
Vue du sud-ouest.
Cliché : N. Monteix– EFR.

Fig. 17 – Pompéi, boulangerie VII 1, 36-37 – Intérieur du bassin utilisé pour l’humidification du grain avant mouture et des différents tuyaux et creusements qu’il présente.

Vue du sud-ouest. Cliché : N. Monteix– EFR.

 

Il pourrait s’agir de traces marquant le passage de tuyaux en plomb, non déposés avant l’éruption ou récupérés. Par-delà l’explication à donner à ces creusements, nous suivrons l’interprétation proposée par G. Fiorelli, faisant de cette transformation de l’impluvium un aménagement destiné au lavage du grain (Fiorelli 1873, p. 16.), ou mieux à son humidification avant mouture.

 

Pièce 5

Au moment de l’éruption, cette pièce rectangulaire communique avec l’atrium par une porte percée dans la partie nord de son mur occidental. Les nettoyages se sont concentrés dans les deux-tiers sud de la pièce afin de rechercher la trace de l’installation d’un éventuel pétrin, attesté dans la boulangerie, déplacé dans l’atrium. Aucun aménagement de ce type n’a été mis en évidence sur le niveau de terre battue occupant manifestement la plus grande partie de la pièce (fig. 18).

 

Fig. 18 – Pompéi, boulangerie VII 1, 36-37 – Vue générale de la salle de façonnage après nettoyage.
Vue du nord.
Cliché : A. Watel – EFR.

Fig. 18 – Pompéi, boulangerie VII 1, 36-37 – Vue générale de la salle de façonnage après nettoyage.

Vue du nord. Cliché : A. Watel – EFR.

 

En surface, ce niveau, de couleur noire, présente une concentration importante de noyaux d’olives fragmentés. Cinq massifs maçonnés sont disposés le long des murs septentrional (2), oriental (1) et méridional (2). La surface délimitée par ces massifs, au sud-est et au sud, n’est qu’incomplètement recouverte par ce niveau d’épandage de cendres mêlées de rejets issus du four qui laisse entrevoir le remblai sous-jacent. Cette disposition permet, malgré l’absence du pétrin, de proposer que cet espace était destiné à la formation des pâtons, les massifs maçonnés servant d’appui à des planches pour former des tables de préparation. Cette hypothèse paraît également soutenue par la présence, dans l’angle sud-ouest de la pièce, d’un catillus partiellement brisé mais de toute façon rendu inutilisable par son usure perforante, probablement destiné à devenir le support pour une jatte de pointage, comme observé dans d’autres boulangeries.

 

L’étude des maçonneries permet de percevoir que cet aménagement ne correspond qu’à la dernière phase de vie de la boulangerie. En effet, alors que les murs périmétraux sont pour l’essentiel construits en opus incertum mélangeant calcaire « du Sarno » et moellons de basalte –correspondant à l’état le plus ancien de cette pièce, le mur occidental présente d’importants remaniements successifs. Dans un premier temps, le montant nord de l’accès a été réparé en fragments de tuiles. Il est possible qu’à ce moment, la pièce ait été divisée en deux par un mur est-ouest. Au cours d’une seconde phase, c’est l’intégralité du mur occidental qui a été reconstruit en déployant deux piliers érigés en opus vittatum mixtum dont l’intervalle intègre une porte munie d’un seuil (fig. 19).

 

 Fig. 19 – Pompéi, boulangerie VII 1, 36-37 – Mur oriental de l’atrium montrant le bouchage d’une porte initialement encadrée par des montants en opus vittatum mixtum.
Vue de l’ouest.
Cliché : N. Monteix – EFR.

Fig. 19 – Pompéi, boulangerie VII 1, 36-37 – Mur oriental de l’atrium montrant le bouchage d’une porte initialement encadrée par des montants en opus vittatum mixtum.

Vue de l’ouest. Cliché : N. Monteix – EFR.

 

La troisième et dernière phase voit cette porte bouchée, la porte située au nord réduite en extension par l’adjonction d’un massif d’opus incertum et un pilier installé contre le mur oriental, en remplacement probable du mur de refend. Ce n’est qu’alors que les supports pour les tables de façonnage sont installés.

 

Pièce 6

Dans cette pièce, le nettoyage a été limité à la zone située immédiatement au sud du mur séparant la pièce de l’atrium 2. Les différents aménagements mis au jour sont difficiles à interpréter en raison de leur très fort arasement. Tout au plus peut-on signaler ce qui semble être une longue banquette de maçonnerie, formant un ensemble unitaire se développant entre un dolium à l’ouest et la seconde porte de communication avec l’atrium à l’est. Des blocs de calcaire « du Sarno » constituent l’extrémité de cet aménagement. En son centre, les possibles vestiges d’une canalisation sont perceptibles, à proximité de l’extrémité de laquelle la trace d’un possible poteau a été observée (fig. 20).

 

Fig. 20 – Pompéi, boulangerie VII 1, 36-37 – Maçonnerie arasée à l’est du four.
Vue du nord.
Cliché : A. Watel – EFR.

Fig. 20 – Pompéi, boulangerie VII 1, 36-37 – Maçonnerie arasée à l’est du four.

Vue du nord. Cliché : A. Watel – EFR.

 

D’après les premières descriptions, le dolium, alors intact, était alimenté en eau grâce à un tuyau de plomb provenant de l’atrium (Note 12). Une fraction de cette fistula a été observée au droit du seuil permettant de passer de l’atrium à la pièce 7, à l’ouest (fig. 21). Elle présente effectivement une dérivation au niveau du dolium.

 

Note 12 : Breton 1870, p. 425 ; Fiorelli 1873, p. 16

 

Fig. 21 – Pompéi, boulangerie VII 1, 36-37 – Tuyau de plomb destiné à alimenter le chauffe-eau du four, passant sous le seuil entre l’atrium et la pièce 6.
Vues de l’est et zénithale.
Clichés : N. Monteix / A. Watel – EFR.

Fig. 21 – Pompéi, boulangerie VII 1, 36-37 – Tuyau de plomb destiné à alimenter le chauffe-eau du four, passant sous le seuil entre l’atrium et la pièce 6.

Vues de l’est et zénithale. Clichés : N. Monteix / A. Watel – EFR.

 

L’aspect le plus frappant reste sa section (ca. 7 x 5 cm), largement supérieur à celui du tuyau observé dans la pièce 2 (ca. 5 x 2 cm). Bien que nous ne sachions si et comment la liaison entre ces deux tuyaux se faisait, il est probable qu’à l’usage, s’ils étaient reliés entre eux, cela n’ait guère influé sur la quantité d’eau débitée au robinet, que ce soit dans le dolium et dans le probable chauffe-eau du four (Note 13).

 

Note 13 : Une fois le réseau sous pression, le diamètre des tuyaux convoyant l’eau n’a que peu d’influence par rapport au diamètre à la sortie et au nombre de robinets ouverts simultanément.

 

Pièce 8

Dans la salle 8, seul un complément de nettoyage a pu être effectué. Il s’est agi de comprendre la raison de la disparition d’une partie du dallage en basalte observé en 2013 dans cette pièce. Le dégagement des comblements modernes a permis de mettre en évidence une poche de lapilli comblant, au moment de l’éruption, un creusement lié au démantèlement de ce dallage alors en cours (fig. 22).

 

Fig. 22 – Pompéi, boulangerie VII 1, 36-37 – État du dallage de basalte dans la pièce 7 au moment de l’éruption.
Vue du nord.
Cliché : A. Watel – EFR.

Fig. 22 – Pompéi, boulangerie VII 1, 36-37 – État du dallage de basalte dans la pièce 7 au moment de l’éruption.

Vue du nord. Cliché : A. Watel – EFR.

 

Bibliography

Breton 1870 = E. Breton, Pompeia décrite et dessinée, 3e éd., Paris, 1870.

Dyer 1867= T.H. Dyer, Pompeii: its history, buildings and antiquities, Londres, 1867.

Fiorelli 1873 = G. Fiorelli, Gli scavi di Pompei dal 1861 al 1872, Naples, 1873.

 

Pour citer cet article

Référence électronique

 

Nicolas Monteix, Sanna Aho, Audrey Delvigne-Ryrko et Arnaud Watel, « Pompéi, Pistrina  », Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome [En ligne], Les cités vésuviennes, mis en ligne le 01 juillet 2015 URL : http://journals.openedition.org/cefr/1380

 

 

Part 1      Part 2      Part 3      Part 4      Part 5      Part 6      Plan

 

 

 

 

The low resolution pictures on this site are copyright © of Jackie and Bob Dunn and MAY NOT IN ANY CIRCUMSTANCES BE USED FOR GAIN OR REWARD COMMERCIALLY. On concession of the Ministero per i Beni e le Attività Culturali - Parco Archeologico di Pompei. It is declared that no reproduction or duplication can be considered legitimate without the written authorization of the Parco Archeologico di Pompei.

Le immagini fotografiche a bassa risoluzione pubblicate su questo web site sono copyright © di Jackie e Bob Dunn E NON POSSONO ESSERE UTILIZZATE, IN ALCUNA CIRCOSTANZA, PER GUADAGNO O RICOMPENSA COMMERCIALMENTE. Su concessione del Ministero per i Beni e le Attività Culturali - Parco Archeologico di Pompei. Si comunica che nessun riproduzione o duplicazione può considerarsi legittimo senza l'autorizzazione scritta del Parco Archeologico di Pompei.

Ultimo aggiornamento - Last updated: 26-Feb-2021 15:42